Mémoire de socialistes roubaisiens. Municipales 2008.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémoire de socialistes roubaisiens. Municipales 2008.

Message  Roubaisien. le Lun 8 Oct - 13:31

Armée des balayeuse rue d'Anzin.


Encore plus de balayeuses.

Gardez ces clichés en souvenir, car ce n'est pas demain la veille que nous en reverront autant.

Adjoint Dubois. Mais plus adjoint du maire pour nous faire passer la pilule concernant le dossier ANRU.
Vive les réunions de concertation avec bien sur, la participation imposée aux habitants.


Ca la fiche mal dans les services de justice.
Il paraît que ce monsieur est bardé de diplômes et qu’il va faire son rapport auprès du cabinet du maire régulièrement. C’est des « on dit » de médisance certainement.


Monsieur Carton ne me dit plus bonjour.
Bof ! C’était l’un des seuls socialistes à qui je donnais encore de la crédibilité. Mais il est vrai que je mets en cause pas mal de pseudos socialistes du genre « tourne veste ».
Pourtant un ptit bonjour c’est gratuit.
On va pas en faire une maladie, mais on va agir comme cotoyen responsable.
Plus de bonjour, alors plus de bulletin de vote aux cantonales.


Monsieur Plankeart se cache.
Normal, il est de ceux qui ont déposé plainte à mon encontre. Mais je ne dévie pas dans mes déclarations et peu importe les conséquences.
Il y en aura pour tout le monde selon cet adjoint aux sports. La preuve, les quartiers Est vont avoir un vélodrome couvert. Mais c’est évident qu’un vélodrome couvert va grandement améliorer le quotidien des gamins ne disposant pas d’une salle de sport dans le secteur.
Cinq écoles et pas de multi sport à la hauteur. Par contre, on va rénover un stand de tir ne servant qu’à quelques individus. Avec l’argent de la rénovation de quartier bien sur. Mais les adhérents de ce club de tir sont carté du côté des éléphants, ce qui explique ceci.


Cocotte renarde.
Il ose me faire traduire en justice. Mais que fait il sur le trottoir devant un lieu de culte. Il est deux lettres de trop au mot, ce qui le rendrai plus à l’aise.
Que celui ci ne s’avise plus jamais de porter ses pattes sur ma personne. Les mœurs des notables politiques ne sont pas ceux que je partage.


Renard et Carton.


Jacouille delafontaine.
Idem que son pote renard.
Je le désignais lors de ma première intervention chez les gendarmes en février mars 1995, ainsi que Thiolier.
Il peut continuer à baisser les yeux lorsque je le croise, c’est l’attitude qu’il convient.



Si seulement Madame Royal avait eu la bonne idée de passer pas l'entrée du Sartel côté gare du Pile.
On aurait eu droit à un nettoyage en règle de cette portion de terrain.
On devait faire un chemin en cendré selon les dires de la municipalité du coin. Cela devait être fait pour juin juillet, mais c'est pas prêt d'être fait.
Je ne vous décris pas l'odeur qui se dégage de ces monticules de détritus. Et les rats qui y grouillent ne sont pas rares.


http://www.dailymotion.com/video/x2c44q_segolene-royale-a-la-mosquee_news

Roubaisien.

Messages : 67
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homofolie des pseudos socialos.

Message  Roubaisien. le Mer 17 Oct - 8:28

Ils osent se servir de la justice pour transformer une victime en coupable.
Mais la victime persiste et signe.
Que la cocotte renarde et la macro p... babouche n'envisage pas de m'approcher durant cette période de pré-élection.
Et que cela soit clair, j'appelle à ne pas voter pour l'équipe sortante.

IMPLICATION D'ANDRE RENARD ET BOUALEM HADOUCHE.

Les événements qui mettent en cause deux colistiers de la liste du maire sortant, est sûrement une tentative pour détenir des éléments compromettants afin de pouvoir faire pression sur moi. J’ai bonne souvenance de l’épisode qui implique BOUALEM HADOUCHE et ANDRE RENARD. Je crois que c’était le samedi 06 au soir ( 19h30 ) du mois de janvier 2001. Je fais le vide dans la tête ainsi que le point en faisant un parcours de marche pédestre. De chez moi, je me dirige sur le centre avec comme boucle la gare de Roubaix. Puis, je refais le chemin inverse, vers le quartier des Trois Ponts afin d'entrer chez moi. Cela est un parcours que je fais souvent pour m’oxygéner et faire en sorte de revoir méthodiquement les choses et les sujets de ma vie courante.

Ce jour là, je suis abordé par BOUALEM HADOUCHE devant le Grand Hôtel face à la mairie. Je n’avais pas de raison de me méfier et à ce moment, j’avais en partie mes facultés de décision, mais pas celle de l’analyse de la situation. HADOUCHE me demande de monter dans son véhicule, et je lui demande pour aller ou ? Celui ci me répond ‘ Tu verras ‘. Je revois aussi ANDRE RENARD sortant du Grand Hôtel en même temps que HADOUCHE. Le parcours ne m’est pas inconnu mais, je ne suis pas en mesure de pouvoir le décrire. Je ne suis pas en mesure d’avoir des repères routiers car l’automobile n’est pas le moyen de transport que j’utilise. Toutefois, je crois que ce bordel municipal se trouve sur la commune de Mouscron. La devanture est illuminée par une enseigne représentant un chat rouge. On notera la similitude des faits avec ceux perpétrés par le réseau du GRAND LILLE STANDARD et aussi un article relatant les endroits privés que certaines personnes fréquentent.
Je me revois bien descendre du véhicule puis d’entrer dans une salle que je connaissais de vue. De nous êtres attablés et d’avoir été servi d’un verre, puis d’avoir été emmené par HADOUCHE et cela sans que j’oppose la moindre résistance sur une mezzanine ou, officiaient des personnes échangistes. J’ai repris le contrôle en partie de moi-même parce qu’une personne masculine avait commencé à me faire une fellation avec brutalité. ( Je révérais cette personne en compagnie de FADILLA et OURIA AZZOUZ dans la première quinzaine de février 2001 au café tabac Les Olympiades place de la Liberté. J’ai souvenance de la scène ou je me suis rebellé. Je me rappelle m’être vêtu puis d’être descendu en traversant la salle et de m’être adressé à HADOUCHE en des mots sûrement orduriers. Puis d’un tour des yeux, je me suis aperçu de la présence de ANDRE RENARD et de certains membres de l’équipe municipale comme Henry PLANCKEART. Il y avait aussi la présence de FADILLA AZZOUZ BELGACEM qui n'est autre que la personne confondue dans du faux et usage de faux du para municipal. Celle ci est en compagnie de deux membres de l’équipe du GRAND LILLE STANDARD. Ces deux personnes, je les ai vues en juin 1997 rue de la Halle avec la principale accusatrice des faits amenant mon frère au suicide. Je crois même, que je me suis adressé à madame AZZOUZ en disant, ‘qu’il y avait du beau monde en ces lieux’. Puis, je suis sorti de l’endroit pour me diriger vers le parking. BOUALEM HADOUCHE m’a déposé là où, il m’a pris en charge quelque temps avant. Celui ci m’a simplement dit ‘ On voulait juste rigoler’. Je lui ai dit, ' Dorénavant, tu passes ton chemin et tu ne m'adresse plus la parole '. De la grande Place, je suis rentré chez moi en faisant une corrélation avec des événements, qui me paraissaient comme du déjà vu. Sans qu'à ce moment, je ne puisse faire correctement la part des choses. Toutefois, j’ai réfléchi à pouvoir transmettre ces faits aux lecteurs de ma publication. De cela, j’en fais part à un proche dès le lundi et classe l’affaire en mémoire. Je publierais en mars 2001 un article sur ce club d’échangiste sous le titre ‘ Club de billard ’. Puis sur la même publication j’invitais les ‘E’lecteurs à barrer les noms des deux protagonistes de cette fumisterie sur la liste du maire sortant et en invitant à y mettre mon patronyme à la place.
Le fait que je n’ais pas opposé de résistance, est sûrement dû à une entière dépendance d’une substance chimique. Mais celle ci m’a été administrée à mon insu par une autre personne, que j’identifierais formellement par la suite. Cette personne porte le surnom de Fabius Roubaisien. Je rencontrais cet énergumène pratiquement tous les jours durant cette période, et nous buvions le café sur le centre de Roubaix. Celui ci était en relation avec le maire sortant, un candidat d'une liste de droite et avec la tête de liste des verts. L’on retrouvera cette personne en relation avec le journal LE GRAND LILLE STANDARD, l'ayant vu dans les bureaux du siège social de ce journal torchon. Puis aussi dans d’autres circonstances, que je relaterais dans la suite de ce mémoire en relation avec du kidnapping de ma personne.
De même que FADILLA AZZOUZ BELGACEM, je la verrais entrer dans les locaux de ce journal à La Madeleine, avenue Saint Maure. Appartement loué par un certain FRANCOIS DU VIGIER. Cela en début décembre 2000, après que ce journal titre un très mauvais article en novembre 2000, sur le tracé de ma vie courante. Cet article est similaire à un autre article paru lors de la première parution de ce journal en 1993/94. Avec en plus un entrefilet sur mes publications actuelles. Je suis aussi certain de l’avoir vue au 2, de la rue de Turenne à La Madeleine dans le bureau de couleur orange et en demi-cercle ou, je serais mis en présence de nouveau avec l'équipe RANDA. Pour m'estoquer ma signature afin d'avaliser les articles du torchon, qui sera repris par RACHID RIZOUG en début février 2001. Là aussi, je faisais une mise en garde publique dans l'édition du ' Petit ' Con' Citoyen Roubaignos' de mars 2001 sous le titre, ' A la crevette baveuse de la mauvaise presse '.
( A la crevette baveuse de la mauvaise presse ). ( Ca sent la charogne extrémiste à plein pif!!! ).
Et bien non, le Roubaignos n'a pas encore jeté l'éponge ni l'encrier et la plume. Et cela malgré les mauvais coups, que l'on qualifiera de coups d'ordures, afin de vider de sa substance notre rédaction. Qu'on se le dise! Si certains journaux se bombardent être de la presse libre, nous n'avons pas cette prétention. Même que dans cette presse, aucun d'entres nous n'aspire à y pondre ne serait-ce qu'une seule ligne. Nos feuilles sont dérisoires selon cette presse prétendument libre. Oui! peut-être. Nous lui accordons cela. Si ce n'est que les représentants de la 'dite presse libre' inversent la vision des choses. Il est exacts que notre feuille est faite avec des moyens dérisoires. A notre honneur, elle n'a jamais été délatrice. La preuve en est, nous n'avons jamais dévoilé, que vous recrutez dans le personnel recyclable des associations para-municipales de Roubaix. Comme l'experte en faux et usage de faux, que l'on trouve trop souvent dans les pattes de notre personnel de rédaction. Et pas que pour faire de la frappe et de la rédaction... Puis chez nous au moins, on ne tente pas de recruter par chantage... Nous faisons court la crevette baveuse et croyez bien que c'est voulu. Sachez aussi que notre presse est dérisoire mais gratuite et dans l'étique de l'information propre. Ne vous en déplaise, Le Petit Con Citoyen Roubaignos existera encore après les élections de mars 2001. D'autant que nous sommes du genre à dire, qu'il n'est pas si difficile d'éditer de façon réellement LIBRE. Nous n'avons pas les mains liées et la langue baveuse comme la soit disante ' presse libre '.
Elodie Kolsonne du L.G.L.S.

Je revois aussi cette dame en train d’officier sur la mezzanine une autre fois. C’est à ce sujet que je suppose que ces faits se sont produit précédemment. Cette fois là, je me suis repris en reconnaissant FADILLA AZZOUZ et j’ai pris du recul envers le groupe des personnes baisant en public. Je revois aussi BOUALEM HADOUCHE et ANDRE RENARD sur cette mezzanine et en ma présence. Ou je cherche à m’extraire de là, mais sans pouvoir y réussir. Je revois aussi HADOUCHE me déposant chez moi complètement choqué. Je n’étais plus en mesure de réagir à ce qui venait de m’arriver...
Maintenant, je suis en mesure de répondre des questions sur l’application de BOUALEM HADOUCHE, dans d’autres événements ayant trait à ma vie familiale et les démêlés, que mon frère KARIM aurait eu avec la justice. Ainsi que de me poser des questions sur les relations de mon frère avec BOUALEM HADOUCHE. A ce jour, celles ci me paraissent plus d’ordre de relations de travail mais peut-être d’ordre sexuel. Dans le fichier sur les événement de mémoire, je relate en détail cela.

Roubaisien.

Messages : 67
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rebeu de service.

Message  Amad le Mar 13 Nov - 21:15

Voici ce qui attend le Moden si il fait alliance avec les socialistes.


La rubrique « point de vue » du journal en ligne SaphirNews.com est un espace de débat ouvert : les opinions exprimées n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas les vues de la rédaction.
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Interview
« On me colle dans la case communautariste »
Entretien avec Najat Azmy, PS, Roubaix

Najat Azmy est conseillère municipale à Roubaix. En juin 2007, elle a défendu les couleurs socialistes aux élections législatives dans la 10ème circonscription du Nord avec un score de plus de 40 % au second tour. Et pour les municipales à venir, elle est en lice à Tourcoing. Entretien avec une socialiste convaincue, en lutte pour un PS renouvelé.


Najat Azmy
Najat Azmy
SaphirNews: Pour les législatives, vous étiez pressentie à Roubaix mais c'est à Tourcoing que vous vous êtes présentée. Que s'est-il passé ?

Najat Azmy: En effet, je me suis présentée à Tourcoing et ce ne fut pas facile. Pour résumer je dirais qu'on n'a pas voulu de ma candidature à Roubaix. On a essayé de me dissuader de me présenter. Le maire m'a dit par exemple que j'étais trop jeune; d'autres m'ont dit que je n'étais pas légitime dans la circonscription. Ce qui est faux puisque ce sont des camarades qui sont venus me chercher et que nous avions déjà constitué notre équipe de campagne ; j'avais toutes mes chances à Roubaix...

Du coup vous vous êtes rabattue sur Tourcoing...

Non, ce fut plus compliqué que cela. Malgré les pressions je me suis quand même présentée à Roubaix et les camarades de Roubaix m'ont investie. J'ai donc gagné au niveau de ma section. Mais il n'y a pas que Roubaix, il y a toutes les autres sections autour. Et là je n'ai pas pu mener campagne normalement.

Concrètement, cela signifie quoi?

Cela signifie par exemple que les secrétaires de section ont refusé de m'accueillir. Quand je souhaitais intervenir dans leur section pour rencontrer les camarades, ils refusaient simplement d'organiser une réunion. Ils disaient que je n'étais pas légitime ou ils trouvaient d'autres arguments tout aussi faux. En clair, je suis allée à ces élections internes sans avoir fait une campagne normale. En dehors de Roubaix, j'étais « interdite de sections ».

Mais alors, comment avez-vous pu vous présenter à Tourcoing en tant que candidate du PS ?

Cela s'est décidé au niveau national. Comme vous le savez, le vote des militants est à titre consultatif. La décision finale est prise au niveau national. Vu ce qui s'était passé au niveau local j'ai fait un recours. Mais il a été décidé que le résultat du vote des militants soit maintenu et la direction m'a proposé de me présenter à Tourcoing, juste à côté de Roubaix, là où je suis pourtant moins connue. C'est ainsi que je me suis présentée dans la 10ème circonscription avec une campagne vraiment difficile.

Le parti vous a quand même soutenue ?

Il y a un retournement de situation. Le Parti au niveau national m'a toujours soutenue. J'ai constitué une équipe de citoyens convaincus et quelques militants qui n'étaient pas d'accord sur la manière de fonctionner au local. Au niveau local, non seulement le parti ne m'a pas aidée comme il faut, mais je peux même dire qu'il m'a mis les bâtons dans les roues. Par exemple, je n'avais pas de bureau de campagne, mon bureau de campagne c'était ma voiture et mon téléphone portable. Et au final j'ai obtenu 41, 44 % avec un score de 49 % à Tourcoing. Je pense qu'avec un peu plus de moyens, j'aurais largement pu faire mieux.

Comment expliquez-vous que le PS ne soit pas derrière des gens comme vous ?

Je peux dire qu'ils sont derrière moi, mais avec le couteau à la main. Je pense qu'ils ne veulent pas de personnes comme moi qui sont, par exemple, opposées au cumul des mandats. Ils ne veulent pas de personnes comme moi qui pensent que l'Assemblée nationale doit être représentative de toutes les couches de la population française, de toutes les professions, de toutes les couleurs, si je puis m'exprimer ainsi...

On peut faire de la politique hors du PS. Y avez-vous songé ?

Rendre mon tablier et quitter le parti ? Ce serait une victoire pour ces gens-là. C'est vrai que c'est difficile et j'avoue qu'ils m'en ont fait voir. Mais non, on ne peut les laisser gagner parce qu'il y a d'autres personnes dans le parti qui sont des gens positifs. Il y a beaucoup d'autres personnes qui me font confiance, qui croient en moi et qui m'encouragent, et je ne peux pas les abandonner; ce serait une trahison.

C'est pourquoi vous êtes en lice pour les municipales?

Oui, tout à fait.

Selon La voix du nord, vous avez proposé à Messieurs Delannoy et Balduyck de « construire quelque chose » avec eux. Que voulez-vous dire exactement?

Ecoutez, dans mon cas il y a plusieurs possibilités. Je peux envisager une liste autonome, je peux aller m'investir ailleurs car j'ai des opportunités. Mais je suis élue ici depuis 2001 et le travail que je fais dans le cadre de mes fonctions me tient à coeur. Je collabore avec trois inspecteurs de l'éducation nationale dans le cadre des « classes citoyennes ». C'est un travail que j'estime important et qui concerne six cents élèves, six cent futurs citoyens. Et le bilan est positif. Les inspecteurs, les professeurs des écoles sont tous très satisfaits... En plus mon résultat aux législatives montre que je ne suis pas une inconnue pour la population. Donc ma proposition à MM Delannoy et Balduyck est de faire une liste PS (ndr, pour les municipales à Tourcoing) sur laquelle je serai numéro deux; c'est à dire première adjointe.

Le 19 juillet 2006, François Hollande, premier secrétaire de votre parti, évoquait la question de la diversité au niveau des candidats du PS. Il disait qu'il fallait poursuivre les efforts...

Oui, c'est le discours officiel. Mais il faut analyser comment il est traduit sur le terrain. Car pour certains socialistes, les choses du PS sont bien classées depuis plus de vingt-cinq ans; ils ont mis des cases en place et ils nous ont rangés dans des cases. Les gens qu'on dit « de la diversité », on en veut. On choisit des gens qui ont les prénoms qu'il faut, bien méditerranéens, et on s'en sert pour dénigrer certaines catégories de citoyens, des gens de la banlieue par exemple. Mais on ne veut pas des gens comme moi, une femme, une citoyenne qui assume son histoire et qui veut faire bouger les choses. Et je pense que ce n'est pas seulement une question d'être femme ou de s'appeler Najat ou Mohamed. Parce que j'ai l'exemple de Maryse Brimont, une camarade, qu'ils ont mise dans la 9ème circonscription, là où elle n'avait aucune chance de gagner. Elle n'a même pas passé le premier tour. Vous voyez donc que c'est plus profond.

Comment expliquez cette lourdeur que vous décrivez au PS ?

Je ne sais pas... C'est vraiment à eux qu'il faut poser cette question. Dans mon cas, ce n'est pas une attitude ouvertement raciste. Non, c'est plus insidieux. Par exemple, lorsque Najat discute d'un projet avec Rachid ou avec Jamila, on crie au « communautarisme ». Mais si c'est Alain qui s'entend bien avec Pierre, personne ne parle de communautarisme. Où est la logique? Moi je suis citoyenne française, je milite depuis assez longtemps, je suis sur le terrain et je sais d'où je viens et je ne suis pas une copie conforme. Mais on tient quand même à me coller dans la case « communautariste ».

Près de 60% des Roubaisiens ont des références extra-européennes. N'est-ce pas là un début d'explication ?

C'est vrai qu'il y a du travail à faire à Roubaix. Mais on ne peut pas dire qu'on apporte les vraies réponses aux vraies questions. Or ceux qui ont mon positionnement et mon expérience peuvent apporter des réponses... Les médias ont rendu compte des difficultés que Ségolène Royal a rencontrées, durant sa campagne, au sein du PS. J'ai dû affronter les mêmes types de problèmes au sein du parti parce que je suis contre le cumul des mandats, je suis contre le favoritisme, pour la liberté de parole, pour l'égalité des droits pour tous. Alors ils nous posent les mêmes questions: « d'où sort-elle ? », « pourquoi une femme? » etc... Au final on gaspille beaucoup d'énergie en interne. Et c'est une situation qui dépasse le cas de Roubaix. Il faut voir au niveau national, nous n'avons eu aucun élu de la diversité en dehors de Geroge Pau Langevin... Comme dirait François Hollande, nous avons fait des progrès il reste encore à en faire, à ce rythme nous sommes loin de la réalité. Cela donne à réfléchir quand même !

Que pensez-vous du choix de Nicolas Sarkozy d'attribuer à Rama Yade, à Rachida Dati et à Fadela Amara de vrais postes de responsabilité ?

M. Sarkozy n'est pas du même bord politique que moi, mais je ne comprends pas pourquoi la presse s'acharne sur ces trois femmes et ne leur laisse rien passer. J'ai l'impression, passez-moi l'expression, qu'on voudrait qu'elles « lavent plus blanc que blanc ». Sarkozy a choisi des compétences avec Rachida Dati et Rama Yade. C'est cela qu'il faut voir. Et je constate que Fadela Amara est en train de faire ses preuves. Dans tous les cas, pour le moment, je vois que Sarkozy a mis un grand coup de pied dans la fourmilière.

Lundi 12 Novembre 2007
Propos recueillis par Amara BAMBA

Amad
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mémoire me revient...

Message  Roubaisi le Mar 4 Déc - 14:26

En prime abord, un mail venant de Bernard Carton que m’avait fait parvenir l’autre zigue d’islamophobe, je cite bouras. ( sans majuscule)
---------------------------
J'ai bien reçu ton message auquel je souhaiterais apporter quelques rectificatifs.
Premièrement, sache que je ne dois rien au PS et à Pierre Mauroy en ce qui
concerne mes activités professionnelles. En effet, si tel avait été le cas, je doute qu'ils m'auraient laissé sept ans au chômage (de 1993 à 1999).
Par ailleurs la gestion de l'organisme HLM que je dirige est loin d'être aussi aisée que tu le prétends, car plus de 70% du patrimoine se situe dans les zones les plus défavorisées du département.
Bernard CARTON
Ancien Député
Conseiller Général de Roubaix, Wattrelos
----------------------------------

Maintenant un mail du dit bouras du temps de sa lucidité de penser. Mais cela n’a pas duré.

>
Thu, 24 Mar 2005 10:46:50 +0100

J'ai appris par une personne qu'André Renard était très très mal. Il invoque le débat actuel sur les questions islamisme politique. Mais je pense qu'il y a quelque chose d'autres à savoir que ton site est lu. Or tu le mets gravement en cause. Fais gaffe, ils sont à cran.
Ne crains tu pas une réaction juridique pour diffamation et calomnie ?
Tu sais très bien comment fonctionne le justice.
"Vous écrivez ce ceci, est-ce que vous pouvez le prouvez? Non, donc c'est de la calomnie". Puis en exploitant ta première condamnation, c'est très facile de te discréditer. Autre chose: comment fais tu pour préserver ta sécurité comme par exemple tes documents et ton matériel informatique ?
Mon voisin m'a informé de drôles de rodeurs en ce moment...
Je m'en vais à Lyon jusqu'à lundi prochain. Aussi, je vais déménager certaines affaires par précaution. Fais gaffe car un rat qui se sent enfermé et coincé devient très agressif et dangereux
A+

Roubaisi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ce ne sont que des rumeurs, rien que des tumeurs.

Message  Roubaisi le Mar 4 Déc - 15:03

Le corbeau ne fait plus la une de la presse, mais ses écrits restent.
De notre vizir sur la franc maçonnerie du coin.
---------------------------
Connaissez vous Georges Voix ?
Il est directeur administratif à la Mairie de Roubaix.
Il est signataire d’une pétition diffusée sur le site islamiste oumma.com
Cette pétition intitulée « atteinte à la liberté d’expression » s’offusque de l’annulation d’un colloque qui devait se tenir à la Maison de la Recherche à Clermont-Ferrand le vendredi 9 décembre 2005, avec la présence de Tariq Ramadan.
Georges Voix est également trésorier de la section roubaisienne de la Ligue des Droits de l’Homme, trésorier de Roubaix-Espérance (association qui se définit comme une structure d’échange et de concertation entre les différentes confessions et groupes philosophiques représentés à Roubaix) et responsable de l’association des libres penseurs du cercle Condorcet.
Pauvre Condorcet dont les idéaux sont bien malmenés sur Roubaix !
Georges Voix est également membre de la commission intitulée « Islam et laïcité » parrainée par la Ligue des droits de l’homme et le Monde Diplomatique.
Cette commission a également pour membres Tariq Ramadan, Ali Rahni et Siham Andalouci.
Les parrains de cette commission sont Michel Tubiana, Président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme et Alain Gresh, ex-rédacteur en chef du Monde Diplomatique.
Ces deux personnes ont fortement contribué à la "respectabilité" de Tariq Ramadan avec la Commission « Islam et Laïcité ».
Alain Gresh est aussi co-auteur et co-conférencier de Tariq Ramadan :
1°« L’Islam en questions », Arles, Actes Sud, 2002, 344 pages- (Gresh Alain, Ramadan Tariq) ».
2°« Après le 11 septembre, vers quel dialogue des civilisations ? », une conférence éditée sous forme de cassette vidéo par les éditions Tawhid.
Le vendredi 25 mars 2005, Alain Gresh est venu sur Roubaix dans le cadre de l’Université Populaire et Citoyenne de Roubaix accompagné de Michel Tubiana
Le 1er avril 2005, c’est Tariq Ramadan lui-même qui est intervenu sur Roubaix invité par l’association Rencontre et Dialogue.
Et cerise sur le gâteau, le 8 avril, une tenue blanche fermée était organisée par une loge roubaisienne du grand Orient de France (Les Chemins de l’Athanor), sur le thème « Laicité, loi des hommes et loi de Dieu » avec comme conférencière invitée, Siham Andalouci, disciple préférée de Tariq Ramadan .
Tout cela relève bien entendu du hasard quand on sait que Georges Voix est franc-maçon et membre de la loge roubaisienne « Les Chemins de l’Athanor » affiliée au Grand Orient de France.
Tout cela relève du hasard quand on sait que Michel David, Directeur de la Politique de la Ville de la Mairie de Roubaix, supérieur Hiérarchique de Georges Voix est lui aussi franc-maçon et déclare dans un article publié dans Valeurs Actuelles que Tariq Ramadan participe « à la construction sociale des jeunes musulmans », et le compare à un démocrate-chrétien ! (valeurs actuelles)

Tout cela relève bien entendu du hasard quant on sait que Michel Tubiana, est tout fier de dévoiler dans un article publié dans Libé en date du 27 avril 2005 son appartenance au Grand Orient de France (loge Salvador Allende) et qu’il a, dans ce cadre, organisé des tenues blanches avec Tariq Ramadan.
Tout cela relève bien entendu du hasard quand on sait que Michel Tubiana, dans de nombreux débats sur la laïcité organisés à travers toute la France, affirme que l’idée de la loi sur les signes religieux ostensibles servait à défendre des positions racistes !

Tout cela relève bien entendu du hasard quant on sait que les conférences de l’Université Populaire et Citoyenne de Roubaix ont également accueilli les principaux initiateurs de la Pétition des Indigènes de la République dont Tariq Ramadan est également un des initiateurs : Saïd Bouamama, Pierre Tevanian, Sylvie Tissot.
Le budget de l’Université Populaire et Citoyenne de Roubaix s’élevait en 2005 à 122 000 euros pour organiser 8 conférences : chère la conférence !
Et ce sont les disciples roubaisiens de Tariq Ramadan de l’association Rencontre et Dialogue qui sont financés par l’Université Populaire et Citoyenne de Roubaix pour organiser ces conférences ce qui constitue une subvention détournée !
Or Georges Voix et son ami Michel David gèrent l’enveloppe de la Politique de la Ville et jouent un rôle important pour l’attribution des subventions : la boucle est bouclée !
Ces franc maçons roubaisiens justifient la présence de Siham Andalouci avec une citation de Vladimir Jankélévitch : « La tolérance est un moment provisoire. Elle permet à ceux qui ne s’aiment pas de se supporter mutuellement, en attendant de pouvoir s’aimer ».
La tolérance a bon dos dans cette affaire !
Car beaucoup de personnes « gentilles », AU NOM DE LA TOLERANCE, tolèrent sur Roubaix, les pires atteintes :
aux libertés individuelles comme par exemple la difficulté pour un roubaisien d’origine maghrébine d’être athée ou agnostique
à la beauté et au bonheur de vivre comme par exemple les difficultés rencontrées par les jeunes filles maghrébines qui souhaitent vivre à « l’occidentale » ou qui ne souhaitent pas porter le voile.

Cela m’amène à poser la question suivante : à quoi sert la Ligue des Droits de l’Homme dont Georges Voix est trésorier de la section roubaisienne ?
La réponse à cette question est fournie par la LDH, elle-même, sur son site internet :
a) La LDH répond à toute demande de personne qui considère que ses droits sont mis en cause,
b) La LDH prend publiquement la parole si elle considère que les droits sont menacés ("vigile de la république").
c) Elle participe également le 10 décembre de chaque année, depuis 1948, à l’anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme.
Georges Voix, le chantre de la tolérance ne s’est jamais ému du fait qu’un site internet, qu’il connaît très bien, mène un véritable djihad contre moi et appelle publiquement à porter atteinte à mon intégrité physique en diffusant pour cela des coordonnées pour me localiser géographiquement.
Qualifié d’obsessionnel par des personnes comme Georges Voix pour mon combat inlassable contre les islamistes sur Roubaix, c’est aussi au nom de la tolérance que je suis qualifié d’intolérant et d’islamophobe, ce qui de nos jours constitue la mise à mort (avec passage à l’acte) la plus efficace dans une ville « colonisée » comme Roubaix par les islamo-gauchistes ainsi qu’une mise à mort sociale très efficace (chômage).
Je signale aux escrocs de la tolérance de la loge roubaisienne des chemins de l’Athanor, qui justifient leur complaisance en instrumentalisant une citation de Vladimir Jankélévitch que celui-ci a aussi écrit en 1957 : « L’antisionisme est une incomparable aubaine, car il nous donne la permission et même le droit d’être antisémite, au nom de la démocratie. L’antisionisme est l’antisémitisme justifié enfin, à la portée de tous. Il est la permission d’être démocratiquement antisémite ».
Quand on sait que la Ligue des Droits de l’Homme a été créée suite à l’affaire Dreyfus, leurs fondateurs doivent se retourner sur leurs tombes avec des personnes comme Georges Voix qui trahissent les idéaux de cette vieille dame.
Par ailleurs, Georges Voix trahit également les idéaux de la franc-maçonnerie tout comme le président d’honneur de la LDH, Michel Tubiana.
N’ayant aucun argument à m’opposer, ces hommes de gôche n’ont plus qu’à affirmer que je suis contaminé par la lepénisation des esprits : c’est toujours la même ficelle rhétorique qui est recyclée.
Ca ne fonctionne pas mais ça leur permet de conserver leur situation de rentier de l’antiracisme.

Roubaisi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il en est et je le certifie.

Message  Roubaisien. le Ven 7 Déc - 9:59

Bernard CARTON
Ancien Député
Conseiller Général de Roubaix, Wattrelos
Et t'es pas prêt de redevenir député Bernard Carton.
J'apellerais à voter contre toi.
Pourquoi?
Qu'est-ce que je fichais dans les locaux de la franc maçonnerie rue Boucicaut et contre mon vouloir.
Encore un coup de la macro P addouche, que je mettais déjà en cause en 1994, lorsque ce dégénéré sexuel se présentait aux cantonnales de 1994.
Le jour ou je me trouvais dans vos locaux, je t'ai proprement insulté.
Sache Carton que la FM pour moi, c'est de la secte merdique en bouteille.
Ni dieu, ni maître et encore moins à la botte des politiques verreux comme addouche. Et surement pas asservi au PS du coin.
Nous entrons en période électorale.
Si l'un d'entre vous se permet une simple approche, je me considérerais comme en légitime défense.
ATTENTION à vos nouilles, car vous n'allez plus savoir aller dans vos écuries d'échangistes. Dorénavent, je ne compte plus sur la justice pour faire cesser vos ordureries. J'agirais en consèquence.
Bientôt un aide mémoire sur les évennements de la période électorale de 2001...
Tous les membres du P.S. local doivent tenir la distance.
Quant à addouche la macro P, je lui conseille de ne pas récidiver dans ses actes.
Si il aime la baise en public, qu'il se contente de la cocote renarde, qui en est un adepte.Ainsi que la jacotte de la fontaine et leur mentor thiolier.
Idem pour l'ex clan 349 gande rue, que je désignais et nommais en 1994 et qui en sont des adeptes réguliers.
De vous voir à la porte d'une mosquée, cela donne envie de gerber ou d'en rire franchement, c'est selon.
J'invite les adversaires politiques de ces cre**** d'aller les pister devant les locaux de la FM et de balancer cela sur la toile.
Idem pour les surprendre dans leur club d'échangiste...

Roubaisien.

Messages : 67
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J'ai de la mémoire...

Message  Roubaisien. le Lun 31 Déc - 21:26

Evil or Very Mad
Mon prochain papier sera sur cela...
Micro presse et macro putte entre autre...
Le journal de la presse libre, qui comme par hasard n'a plus de rotative au 25 janvier 2001.
Et cela correspond à la date de ma plainte pour une fois enregistrée chez les gendarmes, mais que le parquet laissera sans suiteen juin 2003.
Le dig ding dogk voulait faire son enquête et m'accussait d'être l'auteur de cela...
A suivre.
Je vais dissecquer ce N°11 avec une attention très particulière.
Pas à la mode d'un juge d'instruction maléable à souhait...


André Renard ;


André Renard, c'est
le goupil du poulailler municipal, il a longtemps travaillé à la MACIF et puis
il s'est fait virer. Avec une grosse indemnité mais remercié quand même. André
Renard, c'est celui qui semble le plus redouter les feuilles volantes de « Pticoncitoyen
Roubaisien », rédacteur du Roubaignos qui l'a pris en grippe et en a fait
une de ses cibles favorites. Après son passage à la MACIF, Renard a ensuite
tenté de se trouver un avenir au GIEP, une association agissant en faveur des
polyhandicapés. L'élue radicale Tourquénoise Colette Huvennes qui l'avait
recruté au GiEP l'a viré au bout de deux mois pour incompétence. Renard s'est
alors beaucoup répandu sur le compte de Colette Huvennes, la menaçant d'une
vengeance terrible qui aurait consisté à produire des dossiers explosifs
concernant l'élue communiste. Personne n'a cependant jamais vu ces dossiers.
André Renard est aujourd'hui directeur de campagne de Vandie et il figurera sur
la liste en assez bonne place pour devenir non pas adjoint, mais conseiller à
la communauté Urbaine, là où se décident les grands dossiers qui ont besoin
d"hommes extrêmement compétents,
comme André Renard...



Fabrice Belin


Belin, c'est un
communiste PCF qui aime beaucoup les trotskystes. A tel point qu'il fait figure
de leader local de la LCR. Belin est très gaffeur. Pour bien comprendre la
dimension de son principal trait de caractère, il surfit de se remémorer que,
comme président du comité de quartier Fresnoy, Belin, poussé par une sorte
d'enthousiasme est-allemand, avait fait murer une maison de la rue d'Epinal.



Sauf que ce n'était
pas la bonne maison et qu'il avait lui-même déversé des tonnes de parpaings est
de ciment à prise rapide sur une maison en voie de rénovation...



Le propriétaire
s'était naturellement ému devant une si tragique méprise et avait porté
plainte.



Certains Roubaignos
bien informes remercient encore le Bon Dieu que Belin n'ait pas suivi des
études de médecine...



Belin est aussi
directeur de la ferme des Loisirs. Il en était il y a six mois le président
non-rétribué.



A cette époque, il
fit venir l'un de ses amis du Pas-de-Calais pour assumer le poste de directeur
salarié. Et puis, brusquement, le directeur encensé et choisi ne convient plus
et Fabrice Belin s’est fait désigné à sa place.



Il ne faut pas être
grand clerc pour imaginer la réaction de l’ancien ami auquel Belin avait
demandé de quitter un poste solide dans le Pas de Calais pour une place de
directeur à siège éjectable à Roubaix. Des idées de



Prud'hommes lui sont
naturellement venues à l'esprit...






Richard OIsewsky


c'est l'adjoint UDF à
la sécurité, un libéral annoncé sur la liste gauche plurielle. Oisewsky c'est
donc le commissaire Bourel de Vandie, c'est son incorruptible...



En revanche quand on
lui parle grosses voitures, Pologne et années 90, il rougit étrangement.






Michel Constant


Constant c'est le
parti radical de gauche à Roubaix. Adjoint à l'urbanisme ayant succédé à
Max-André Pick, Constant est président de la Commission des appels d'offres. Il
occupe donc un poste extrêmement sensible qui l'a contraint a resserrer
davantage ses liens avec les milieux Francs-maçons..



Constant vient donc
d'être placé en examen pour "délit d'initié" dans une sombre affaire
concernant un photographe supposé politiquement hostile à la mairie et prfvé de
marché public dans une note de service signée par Michel Constant.



Le chef de service
responsable de la communication de la note au photographe intéressé a été mis
sur la sellette et accusé de faute lourde sous un fallacieux prétexte.. Mais le
fonctionnaire a résisté et demeure encore en poste, même si c'est dans un
placard vide. Michel Constant sera écarté dela liste mais donnera des coups de
main.









Ernest Gongolo


Ernest Gongolo est un
sociologue black. Quand il était président du comité de quartier des Hauts



champs, il était très
critique à l'égard de Vandie. Aujourd'hui il est annoncé sans certitude comme
candidat sur la liste Vandie.









Maurice Decroix


Maurice Decroix,
c'est le rédacteur en chef de l'édition roubaisienne de Nord Eclair. Véritable
sosie pondéra! de Vandie, Decroix est un journaliste du figaro qui se donne des
airs d'homme de gauche. Ceci dit, on le repère quand même grâce à son éternel
nœud papillon copié sur le défunt et nullissime Jean Ferniot. Decroix c'est la
droite avec poignées d'amour, bourrelets graisseux et faux manifeste de
socialisme. Decroix est au journalisme ce que Vandie est à la politique.



La fusion entre
Decroix et Vandie n’est plus un secret pour personne. Au point que certains
mystique en sont à théoriser sur l’existence d'un tunnel secret qui, traversant
la grand place, relierait les deux bureaux des jumeaux initiés de Roubaix.



L'apport de Decroix à
Vandie pendant la campagne municipale sera déterminant. On se souvient qu'il y
a quelques mois, pour complaire à l'hystérie municipale née à la faveur de la
mort de Franck Tavernier, Decroix n'avait pas hésité à faire revenir Nord
Eclair soixante ans en arrière en demandant à l'opinion chauffée à blanc, la
tête d'un jeune animateur, Miloud Errami, qui ayant donné un coup de poignard
sur Raymond Thiollières, un conseiller municipal, s'était vu très vite assimilé
par Decroix au meurtrier de Franck Tavernier. Pour mieux persécuter le jeune
Miloud, Decroix n'avait pas hésité alors à contester la liberté provisoire dont
jouit le jeune animateur poussé à bout par le système à cocufier les
"z'animateurs z'arabes":



Decroix, est un
journaliste à la docilité établie. Il ne refusera rien à Vandie. Ajoutons que
c'est Decroix, en bon cabaliste qu'il est, qui avait découvert au moment du
changement de camp de Vandie que "renégat" faisait une sorte d'ana
gramme pour les "gars de René"...






« Yves-Pascal
Vespieren ! »






Verspieren est un
homme universellement reconnu comme "adorable et mou".






Quant à Yves-Pascal
Renouard, c'est le neveu d'André Diligent. Renouard l'indique dans ses tracts
alors que Diligent le méprise et ne veut plus entendre par 1er du fils de sa
sœur.



Avec une telle
propagande, Renouard trouvera inévitablement ses limites.






Boualem Hadouche


Boualem Hadouche est
un tel modèle d'intégration qu'il rappelle un personnage épatant du film
"la vérité si je mens".



Pour constituer ce
modèle d'intégration, Boualem a dû travailler très dur. Il a fondé son
entreprise et il a épousé une
Scandinave pour se faire une vraie récompense.



C'est avec cette
réussite-là qu'il est même allé à la télévision pour délivrer, en direction de
tous les jeunes issus de l'immigration, ce message unique et simple à
comprendre : faites comme moi, bon sang !.



Depuis, son
entreprise a périclité et sa femme Scandinave fait la moue devant le couscous
de sa belle-mère.



Cela n'empêche pas
Boualem de conserver un moral d'acier et chacun peut l'entendre parler
désormais de la gauche à Roubaix comme de "la majorité".






Renaud Tardy


C'est peut-être le
prochain maire de Roubaix. En effet, Vandie veut être sénateur et mise tout sur
la communauté urbaine. Les élections sénatoriales sont en septembre prochain et
des indiscrétions de plus en plus nombreuses font état de la présence de Vandie
dans les cinq premiers éligibles de la liste de gauche. Si Vandie est élu, il
devra choisir pour échapper à la loi contre le cumul des mandats et Tardy
serait maire...






Sliman Tir 1


Sliman Tir et Vandie
ne peuvent pas se voir mais ce n'est pas une raison pour rie pas se sourire et
ne pas passer des accords politiques pour le second tour.



Si Sliman Tir
franchit le seuil des 10%, il gagnera sept places sur une liste fusionnée.
Sinon, rien..



Sliman Tir tient
cependant Vandie par sa parfaite connaissance du dossier RIP concernant
l'ancienne association éditrice du bulletin municipal "Roubaix Infos"
que les multiples et dérisoires
dénonciations du Roubaignos (ptitconcitoyen Roubaisen) parvinrent néanmoins à
affaiblir suffisamment pour que l'association soit dissoute dare dare avant que
la chambre des :comptes et la justice' ne viennent troubler la quiétude de cette association présentée comme
indépendante mais gérée en réalité par la mairie grâce à une profusion d'élus
au sein du conseil d'administration.. ;



Bref le RIP ripa du
devant de la scène....
;



iSliman Tir détient
le dossier •concernant le RIP. Il l'a reçu des mains mêmes de l'ancien
directeur, Bernard Gauthier. Mais Sliman Tir le garde pour lui et ne veut pas
en faire profiter quelqu'un d'autre.






Marianne Mock J


C est la directrice
de cabinet de Vandie. Par certains membres insolents de l'équipe Vandie, elle
est appelée affectueusement :"Madame pipi" :



Elle était déjà la
secrétaire de Vandie lorsque Vandie était premier adjoint. : '



L'emploi de Marianne
Mock était jusque là contractuel. A quelques semaines des élections et pour
parer à toute éventualité, le statut de Marianne Mock est devenu .celui d'une
fonctionnaire.






L'Agence Résonnance.


Bernard Fauteret et
Catherine Dorp forment un couple. Ils animaient tous les deux l'agence de :
communication "Et si".
; a



Tous deux anciens du
PSU comme Renard, ils sont les protégés de Pierre de Saintignon qui négocia
leur atterrissage à Roubaix après que leur agence dû évacuer, pour des raisons
inconnues jusqu'ici, le terrain de la communication à Lille.



Catherine Dorp a
d'abord occupe à Roubaix le poste de chargée de mission aux emplois-jeune.



Et puis, avec
Fauteret, elle a relancé ""e agence de communication baptisée
"Résonnance" qui dans les locaux laissés vacants par le RIP, a pris
en main les destinées d'un nouveau bulletin "Vandierendiste".



Mimi Van


Mimi Van Schamellotie


De l'avis général,
c'est une brave femme, plus insouciante que réellement tordue.



Mais, à sa manière
naïve elle contribue également au système



Vandie.


Présidente d'un
comité des têtes, elle est une des principales recruteuses de cet animateur de
club de catch, également responsable d'un club de karaté, rue de Lille, qui
passe son temps à amadouer les élus en leur prêtant sa villa aux Canaries afin
qu'en revenant bronzés et déstressés, ils votent des subventions beaucoup



plus importantes pour
l'activité Catch...



Eric Verbrackel


Verbrackel adore
travailler en couple. C'est un socialiste.



Il a été président de
l'association Interquartiers de Roubaix (AIR) à laquelle revenait le soin de
recruter des écrivains publics. Un des premiers écrivains publics recrutés par
L'AIR fut son épouse.



Certains mauvais
esprits s'étant ému de la chose, Verbrakel démissionna et se replia sur son
comité de quartier de l'Epeule.



Là, le comité de
quartier a eu besoin d'une secrétaire rétribuée par la mairie. Ce fut l'épouse
de Verbrackel...


Enquête
réalisée par Nestor BARMU.

Roubaisien.

Messages : 67
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

il ne représente que lui et sans plus.

Message  Electeur le Jeu 7 Fév - 11:50

Souvenir du pharmacien étant sur la liste du "maire" sortant.


Nord Eclair du 28 septembre 2004.
Trois Ponts :
Quel médicament contre la bêtise ?
C'est la question que se pose le pharmacien de la rue Léonie-Vanhoutte. D'origine camerounaise, il est en butte, depuis quelques jours, à des graffitis à connotation raciste, voire à des menaces de mort. Tout cela parce qu'il refuse de courber le dos devant les loubards du quartier.
pourtant puisque son prédécesseur s'était trouvé dans l'obligation d'engager un vigile. Il y a quelques semaines, Serge Takenne a osé poli-ment formuler quelques re-marques à un groupe de jeunes qui « campaient » devant sa pharmacie en fumant ostensiblement du shit.« Je reçois beaucoup de personnes qui souffrent d'insuffisance respiratoire. Pensez-vous que ce soit agréable pour elles de respirer leur fumée ? » explique-t-il. La réponse ne s'est pas fait attendre. Quelques jours plus tard, la BMW du pharmacien était griffée. Motif de décoration : des croix gammées. «< Non assistance à quartier en danger » Nouvel échange verbal, la semaine dernière. Cette fois, le pharmacien a dû avoir re-cours à la Police nationale ce qui n'a pas été du goût des jeunes. D'où les tags de samedi et une rayure supplémentaire sur sa voiture. L'enseigne lumineuse et la croix verte de la pharmacie ont été à plusieurs reprises vandalisées. Les loubards qui ont pris l'habitude de hanter -surtout l'après-midi les abords de la pharmacie crachent sur les clients. Et puis ces derniers jours, il y a des injures raciales proférées depuis le trottoir, voire les menaces de mort à l'encontre du pharmacien et de sa fa-mille.
Partir ? Cette idée n'effleure pas l'esprit de Serge Takenne. « Le quartier compte 6500 habitants dont beau-coup de personnes âgées

Pour son 34 ' anniversaire, samedi dernier, Serge Takenne pouvait rêver mieux. En guise de cadeau, sur la façade de sa pharmacie au centre commercial des Trois Ponts, re-peinte la veille, toute une série de tags injurieux : « Sale noir », « Bâtard », « Trois Ponts en force » etc, le tout agrémenté par une étoile de David - bien que M. Takenne ne soit aucunement de confession judaïque - et constellé de fautes d'orthographe ce qui tendrait à indiquer que le ministre de l'Education nationale a bien raison de vouloir réhabiliter la dictée à l'école.
Il a beau être costaud M. Ta-kenne et avoir des nerfs à * toute épreuve, il supporte mal et ce même si les graffitis ont été immédiatement enfouis sous une couche de peinture supplémentaire. Il faut dire que ce n'est pas la ' première mesure d'intimidation à son endroit.
D'origine camerounaise, auparavant pharmacien dans le Douaisi Serge Ta-kenne a repris la pharmacie des Trois-Ponts en avril
2002. « C'est un quartier attachant où les gens se disent encore bonjour » affirme le pharmacien dont l'officine emploie dix personnes. Un quartier assez chaud
qui n'osent plus sortir de chez elles. Pour elles, j'ai eu l'idée d'un service de livrai-son à domicile. Je me suis beaucoup investi durant ces deux ans pour les Trois-Ponts. Je participe à Roubaix-Coté-Commerce et au Conseil de quartier. Je me suis impliqué aussi dans la réflexion sur la réhabilitation du secteur. Je n'hésite pas à donner un coup de pouce aux associations de jeunes notamment au club de foot du quartier. Décider de partir ce serait pour moi de fa non-assistance à quartier en danger. Je persiste à croire que les Trois-Ponts c'est un quartier super avec des gens formidables. » Les commerçants voisins, même s'ils compatissent aux déboires du pharmacien, se montrent moins catégoriques. Pour l'un d'entre eux, l'insécurité, les incivilités c'est de la légende ; pour un autre, c'est vrai qu'il peut épisodiquement y avoir des
problèmes avec les jeunes et qu'il convient de mettre des gants car ceux-ci ont parfois le sang chaud. Un profil bas que Serge Takenne rejette. «Comment ces jeunes peuvent-ils revendiquer, prétendre qu'on re-fuse de les intégrer. Quand on ne parvient pas à sortir du lit le matin pour cher-cher du travail ou suivre une formation, il y a peu de chance pour que l'on soit un jour intégré. Mais je me garde bien de mettre tous les jeunes dans le même panier. Pour certains, il suffirait sans doute de deux panneaux de basket et d'un préau. Mais pour les autres ? En tout cas, il est. insupportable que 6500 habitants soient pris en otage par une petite dizaine de caïds. Quand on ne peut plus dialoguer, il faut réprimer». Même chez les pharmaciens, il y a donc une limite à l'homéopathie.

Electeur
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nous ne sommes pas issu de la dernière...

Message  Roubaisi le Jeu 21 Fév - 17:40

ELECTIONS MUNICIPALES 9 et 16 MARS 2008
Chers concitoyens, chers camarades, chers amis.
Après une très long « traversée du désert », une nécessaire résistance devant le rouleau compresseur des difficultés sociales, la promesse non tenue d'un meilleur pouvoir d'achat, la franchise de 0,50 €. par boîte de médicament, la fragilisation du contrat du travail, denrée devenue rare, les différentes hausses de prix...
L'occasion nous est donnée de casser cette spirale infernale lors des élections municipales des 9 et 16 mars prochains en votant « Roubaix, ensemble »
Pharmacien à votre service depuis six ans, conseiller de quartier et citoyen des Trois Ponts à l'écoute de vos préoccupations, je suis persuadé que cette nouvelle période marquée par le début des travaux de rénovation du quartier (démolition prochaine de la tour C), la volonté sans pareil de notre Maire de placer l'humain au cœur de l'action de la future équipe municipale renouvelée, rajeunie et représentative de toute la population roubaisienne, son énergie sans cesse déployée pour trouver des solutions de nos problèmes à l'échelon de la ville, du Département et de la Région, annonce la période du changement tant espéré et déjà engagé dans notre quartier.
Je suis le candidat issu de votre quartier sur la liste « Roubaix, ensemble » de René VANDIERENDONCK ; liste soutenue par le Parti Socialiste, le Parti Communiste, le Parti Radical de Gauche, le Modem et les personnalités de la Société Civile, J'ai besoin de votre soutien à travers un VOTE MASSIF pour qu'ensemble nous puissions créer cette dynamique citoyenne, unir nos forces, dépasser les clivages politiques et converger vers le seul objectif qui compte: les transformations de notre quartier, suite logique de celtes opérées au centre-ville de Roubaix avec succès par l'équipe sortante. Si vous acceptez que je sois votre voix et votre fervent défenseur et homme d'action au sein de cette équipe municipale,
Rejoignez le comité de soutien local en téléphonant à :
. Kamel ALLALOU au 06 43 51 60 43.
Ce comité local a vocation à rejoindre le comité officiel de la liste « Roubaix, ensemble » présidé par Bernard CARTON, conseiller général.
ENSEMBLE, REUSSISSONS CE PARI SUR L'AVENIR
ENSEMBLE, REUSSISSONS LA TRANSFORMATION DE NOS QUARTIERS
ENSEMBLE, PERENISONS CETTE HUMANITE, CETTE FRATERNITE, CETTE CONVIVIALITE ET CE DESIR COMMUN DU MIEUX-ETRE POUR TOUS.
J'ai confiance en vous, FAITES NOUS CONFIANCE pour REUSSIR, ROUBAIX ENSEMBLE.
Serge TAKENNE, le CANDIDAT de votre quartier
---------------------------------
Franchement cela ne manque pas d’air.
Il est issu du quartier des Trois Ponts n’est-ce pas.
Et moi, je ne suis pas issu de la dernière pluie.
Ce tract est à mettre en compte dans le financement de la campagne du maire sortant.
Ce monsieur a un commerce dans le quartier mais habite t’il celui ci ?
Il est de la société civile, mais la société civile politique à Roubaix, c’est du tourne veste et même parfois de l’insécurité. Comme par exemple les événements de mars 2001, ou je me retrouvais rue de Tournai à Lille avec le représentant de la société civile. Alors que je subissais des méfaits de toutes parts. Gosse mouise standard, l’affaire (lounaci) n’ayant que peu de plomb dans la tête. ( Avec mékka et allalou).
Et aussi des exs colistiers du maire sortant, croyant pouvoir me coller dans leur délire de régénérés sexuel.

Ce monsieur n’est nullement natif de cette ville, mais a déjà de vues sur un quartier de Roubaix.
Que ce monsieur nous fasse confiance cela est logique, chiffre d’affaire oblige.
Mais la réciprocité n’est pas de mise.

Roubaisi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet déplacé.

Message  Admin le Dim 9 Mar - 13:15

Sujet déplacé.
J'ai trouvé cela dans ma boite à lettre et c'est pas signé.
Qui en est à l'origine.

«
Au delà des beaux discours, le parti socialiste est raciste, antisémite
et sexiste » « A gauche, les "blacks" et les "beurs", on ne les aime
que pour coller les affiches mais surtout qu'ils restent dans une
position misérable afin qu'on puisse continuer à s'apitoyer sur leur
sort. »
•« La gauche institutionnalisée a besoin de ses bons
pauvres, d'origine immigrée si possible. Une instrumentalisation très
malsaine par une gauche perverse. »
« Dans cette équipe,il y a
neuf blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou
quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais, là, s'il y en a
autant, c'est parce que les blancs sont nuls. J'ai honte pour ce pays.
Bientôt, il y aura onze blacks. »
» « Tous les candidats de la
diversité ont été envoyés à l'abattoir. Des défaites électorales, on
s'en relève. Des défaites morales, c'est beaucoup plus difficile. Comme
des milliers de militants de gauche, ça me fait tout drôle de voir la
droite nous donner des leçons sur ce terrain. »
« Les bronzés au
sein du PS, on les aime bien comme faire-valoir, comme colleurs
d'affiches ou bien comme beurettes mignonnes sur lesquelles on
phantasme... mais pas comme leaders ou comme élus... "les français ne
sont pas prêts", c'est la mantra au Parti Socialiste. »

Admin
Admin

Messages : 7
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://rx-ptitconcitoyen.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Une autre façon d'être citoyen.

Message  Roubaisi le Lun 10 Mar - 16:33

La contestation citoyenne, c'est d'aller voter dimanche.
Quitte à parapher un bulletin et le rendre nul.
Au plus il y aura de nul, au plus les politiques se remettront en question.
Et d'envisager le vote blanc comme exprimé et contestataire.
Un avertissement massif dans ce genre, relèverait Roubaix du mur de la honte, ou la citoyenneté civile et républicaine n'est plus à l'ordre du jours.

J'irais voter ce dimanche et ne donnerais à aucune liste le choix de ma préférence.
Sachant que le R.G. lisent attentivement les comptes rendus des annotations sur les bulletin.
Faites en de même mais aller aux urnes.

Roubaisi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire de socialistes roubaisiens. Municipales 2008.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum